Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > ADO > MES PARENTS DIVORCENT
Affiliation / Publicite
DOSSIER : MES PARENTS DIVORCENT
MES PARENTS DIVORCENT

L'amour, c'est comme les montagnes russes, parfois ça monte, parfois ça descend, et parfois, le manège s'arrête. Pas drôle quand on est ado de se retrouver là-dedans. Avec de la chance, les parents resteront en de bons termes et se quitteront sans se déchirer. Mais soyons réalistes, c'est assez rare. Après tout, l'amour, c'est passionné quand ça prend forme, alors ça ne peut être que tout aussi intense quand ça prend fin. Parfois, on a l'impression que les parents se déchirent et nous déchirent, histoire de se venger l'un de l'autre. Ce n'est pas vraiment cool, mais souvent, c'est le cas.

Balancer des histoires sordides sur le compte du père, critiquer la mère, inciter à prendre partie pour l'un ou l'autre, voire même contraindre à faire un choix ou faire du chantage. C'est souvent encore pire quand on a un petit frère ou une petite sour. Facilement influençable, il/elle devient le reflet de cette guerre familiale et on ne peut que constater avec tristesse les ravages d'un amour qui finit mal.

Parfois, cette situation est si pénible qu'on a des bouffées de stress, du mal à s'endormir... On peut même devenir irritable et se renfermer sur soi, dans sa bulle et de ne plus prendre part au combat entre nos parents. Parce qu'après tout, on a autre chose à penser quand on est jeune qu'à la pension alimentaire, et surtout, qu'on n'a pas envie d'être dégoûté de l'amour, quand on ne l'a pas encore forcément vécu.

Il est commun d'en vouloir à nos parents, de haïr celui qui quitte l'autre... Certains vont même jusqu'à ne plus parler au parent incriminé. C'est dommage de rentrer dans ce processus de haine, pourtant on n'y peut rien, c'est humain. Dans un divorce, il n'y a pas que les parents qui souffrent, il y a aussi les enfants. Ils souffrent le plus souvent en silence, sans qu'on leur demande leur avis, sans qu'on soit toujours là pour les réconforter ni les écouter.

Il est clair que lorsque nos parents se séparent, rien ne sera plus jamais comme avant : tout d'abord, ils ne vivront plus ensemble. Dans 85 % des cas, les enfants restent auprès de la mère en garde partagée avec le père qui les a un week-end sur deux. C'est peu. mais la situation tend à changer. De plus en plus d'hommes revendiquent leur droit parental : mais il est vrai que de vivre une semaine chez l'un, et une semaine chez l'autre, ce n'est pas très facile. On a parfois du mal à se sentir totalement chez soi, on en a marre de trimbaler sans cesse nos affaires. On a aussi honte d'en parler à nos amis. Alors, on souffre souvent en silence. C'est encore pire quand après le divorce, l'un des deux parents part habiter loin : on se sent abandonné, rejeté.

Et ne parlons pas des cas " type 2 ". C'est quoi ? Quand les parents divorcent parce que l'un des deux à quelqu'un d'autre dans sa vie. Plus bad, tu meurs. Vive l'image qu'on a de l'amour à 15 ans ! Pourtant qu'on se rassure, les enfants de divorcés ne reproduisent pas forcément le schéma de leurs parents. Ce n'est pas inscrit dans les gênes ! Autant pousser un soupir de soulagement, ce n'est pas parce que le couple de nos parents n'a pas duré que nos histoires d'amour seront forcément vouées à l'échec ! Ouf, on est sauvé. Par contre, quand l'image de notre mère/père est ternie à cause d'une infidélité, c'est dur de rattraper le coup. et c'est normal de lui en vouloir. On nous rabâche à la télé que l'amour est éternel, et en vrai, on se rend compte que ce n'est pas un conte de fées.

Si la situation est vraiment difficile, et que vous vous sentez mal, n'hésitez pas à en parler à vos parents. Même s'ils ne s'aiment plus, ils vous aiment et feront tout pour vous rendre heureux. Si vous ne vous faites pas à votre nouvelle maison, si vous n'aimez pas le système de garde. Discutez-en pour trouver des solutions adaptées à vos besoins. Si c'est vraiment dur ou compliqué, on peut en parler avec un autre proche, comme les grands-parents qui sauront tempérer la situation.

Le divorce, c'est une chose qui arrive. Quand ça nous tombe dessus, ce n'est pas facile, mais il y a une vie après le divorce, qui peut se révéler tout aussi belle, voire plus belle que la vie d'avant. Il suffit de laisser ses appréhensions de côté.
  BLUE > ADO > MES PARENTS DIVORCENT
Affiliation / Publicite
CIGARETTE - SEXUALITE - QUESTIONS SEXUELLES - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT