Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > argent > Paradis fiscaux
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Paradis fiscaux
Paradis fiscaux Paradis fiscaux

Les paradis fiscaux sont des États ou des territoires bénéficiant, d'une autonomie politique et administrative et qui se caractérise par une absence ou un faible niveau d'imposition des revenus, du capital, et des transactions en tout genre. Mais ce régime fiscal applicable peut différer pour les personnes physiques et morales, pour les résidents et les non-résidents, comme cela est le cas à Jersey qui est avantageuse pour les sociétés non résidentes tandis que Monaco est un plus un paradis fiscal pour les personnes physiques.

L’ensemble de ces zones protégées des aléas du fisc affiche la politique du secret bancaire et commercial, l’absence de contrôle des changes, et un climat économique généralement favorable aux investissements étrangers. C’est l’OCDE (Organisation pour la Coopération économique et le Développement) qui les traque et en détient la liste noire, définissant leur cadre d’existence selon des critères donnés. Les paradis fiscaux existent depuis l’Antiquité, du temps des grands échanges maritimes pour éviter la taxation dans les ports, il n’était pas rare que les commerçants se retrouvent dans des zones « neutres » pour accomplir leurs transactions à l’abri de tout coût supplémentaire. L’expansion du commerce international fera le reste ! Ainsi les paradis fiscaux ont grandi au fur et à mesure que la fiscalité s’aménageait et devenait omniprésente, obligatoire, sanctionnée par le paiement jugé trop lourd de certains impôts et taxes de toutes sortes.

Des zones sans fiscalité, bénies des entreprises et des grandes fortunes de ce monde, où les citoyens trop encombrés par leurs lingots d’or et leurs revenus ont la possibilité d’investir ou de garder leur patrimoine et leurs capitaux bien au chaud sans qu’aucun prélèvement intempestif du Trésor Public vienne l’amputer voient le jour un peu partout. Îles Vierges, Caïmans, Bermudes, Suisse, Luxembourg, Singapour, Delaware, certains offrant plus d’avantages que d’autres. Hommes politiques, entreprises, acteurs, régulièrement les paradis fiscaux sont évoqués dans les médias, incriminant des contribuables désireux de sauvegarder une partie de leurs ressources, considérant être trop taxés par le fisc.

Les paradis fiscaux cristallisent un peu tous les maux relatifs à la crise économique mondiale, alors qu’ils ont, en réalité, toujours existé. Les grands groupes comme L’Oréal, Apple, Amazon et bien d’autres ont recours aux placements dans les paradis fiscaux, mais d’une manière si structurée et encadrée qu’elle ne peut pas être taxée de fraude fiscale, il s’agit plutôt d’aménagements financiers pour garder d’importants capitaux. Une autre manière d’optimiser fiscalement ses revenus de manière légale.
  BLUE > argent > Paradis fiscaux
Affiliation / Publicite
ASSURANCE OBSEQUE - RETRAITE - EMPLOI - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT