Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > ART > BANDE DESSINÉE
Affiliation / Publicite
DOSSIER : BANDE DESSINÉE
Bande dessinée BANDE DESSINÉE

Elle a fait d'Astérix et Obélix, Oncle Picsou, Tintin, Blake et Mortimer ou encore Largo Winch des stars. Son nom : la bande dessinée. Les jeunes autant que les adultes craquent pour elle, la collectionnent, la dévorent même. Devenu un véritable commerce de livres à part, la BD est un art, un business aussi, qui a trouvé sa place entre lecture romanesque, dessin et cinéma.

Petite leçon d'histoire

Les histoires en images n'ont rien de nouveau. Déjà nos ancêtres préhistoriques dessinaient sur les murs des grottes leurs exploits de chasse, leur quotidien. Plus tard, ce sont les Égyptiens, les Grecs ou encore les Romains qui décident de rapporter leurs exploits en image sur des fresques murales, des papyrus. Au Moyen âge et à la Renaissance, ce sont les tapisseries et les peintures qui prendront le relais.

Il faut cependant attendre encore un peu pour que la bande dessinée au sens propre du terme voit le jour, sous l'impulsion du Suisse Rodolphe Töpffer au XIXe siècle, le premier qui associe véritablement un dessin et un texte dans une continuité. La première bande dessinée officielle est publiée en 1833 dans l'ouvrage Histoire de Monsieur Jabot. Dès lors, la BD n'aura de cesse de faire des adeptes et prendra la forme qu'on lui connaît aujourd'hui dès 1896, dans la BD Yellow Kid d'Outcault. Les dialogues, auparavant écrits en bas de l'image, prennent enfin place dans une bulle. Les créateurs de BD " puristes " voient cette rentrée en force de la fameuse bulle d'un mauvais oil - puisqu'elle l'éloigne du genre romanesque et cantonne le texte à des dialogues - mais rien n'y fait, elle s'impose définitivement dans le monde de la bande dessinée.

Sous l'impulsion de sa célébrité, la bande dessinée devient un phénomène de masse. La première BD à se lancer dans les suites épisodiques est celle de l'américain Rudolph Dirks : The Katzenjammer Kids en 1897. Aux États-Unis, les dessinateurs en sont particulièrement fans. La BD fait ses premières armes de manière humoristique. Mais très vite, elle se libéralise, et les histoires plus " sombres " voient le jour, notamment grâce à Marvel qui y introduit des super-héros.

En Europe également, la bande dessinée à son club d'adeptes : Tintin par Hergé, Blake et Mortimer par E.P. Jacobs et Spirou par Franquin en Belgique, Astérix et Obélix par Uderzo et Goscinny, Bécassine par Jacqueline Rivière et Joseph Pinchon en France, Corto Maltese par Hugo Pratt en Italie. On écrit de tout, pour tous : que le héros soit un super-héros, un détective, un gaulois, un animal. tout marche, les lecteurs sont preneurs, le marché se porte merveilleusement bien !

Au Japon, les mangas voient le jour. Ils s'adaptent au lecteur (son âge, son sexe, ses attentes), pour lui proposer un récit " sur mesure ". Et ça marche ! Le Japon est aujourd'hui le plus gros producteur de bande dessinée, avec une palette très large de créations, qui s'étendent aussi bien de la BD dite classique aux mangas érotiques. On l'a dit, la BD est polyvalente, elle s'acclimate à tous les goûts !

La BD, c'est quoi ?

Comment définir une BD ? D'ailleurs, a-t-elle réellement une définition ? Aujourd'hui touche-à-tout, la BD explore tous les styles, tous les genres, et balance entre roman et cinéma. Une règle demeure cependant. La BD est une juxtaposition d'images (vignettes) organisées en séquences narratives dans des cases. Les images s'accompagnent généralement d'un texte : les paroles sont écrites dans des bulles, et les commentaires narratifs en haut ou en bas de la vignette (exemples : à l'aube, 24 h plus tard.).

On l'a vu plus haut, il existe de nombreux types de bandes dessinées : que l'on pourrait grosso modo classer en trois catégories : la BD dite classique, le manga et la BD de la presse. La première est publiée sous forme d'album. Elle se présente de manière conventionnelle : c'est en quelque sorte, la plus littéraire des BD. La seconde, le manga, est presque exclusivement imprimée en noir et blanc dans des tankobon (albums à petit format). Principalement adressé aux adolescents, le manga occupe cependant un tiers du marché de la BD. La dernière, devenue très en vogue dès la moitié du XXe siècle, se retrouve dans quasiment tous les grands quotidiens. Celle-ci reste plus simplifiée et de format réduit. Elle présente soit une histoire courte inédite, soit un épisode d'une série. La bande dessinée de la presse est avant tout humoristique.

Comme un art mouvant, la BD a mué en fonction des modes, des styles et des attentes. Au summum de l'humour au début du XXe siècle, elle s'est peu à peu tournée vers les histoires de héros (voire super-héros) à la toile de fond large : monde fantastique ou imaginaire, polar, récit historique ou d'aventure.

Et le comics dans tout ça ? Ou devrions-nous plutôt dire les comics. Le comics était à la base un terme désignant la BD américaine spécial enfants. Il s'est plus tard démocratisé pour qualifier la bande dessinée américaine au sens large : BD pour enfants, de super-héros.
  BLUE > ART > BANDE DESSINÉE
Affiliation / Publicite
VAN GOGH - FRIEDRICH - ART - ART ASCII - CERCLE CHROMATIQUE - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT