Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > ART > L'HISTOIRE DE LA PHOTO
Affiliation / Publicite
DOSSIER : L'HISTOIRE DE LA PHOTO
Photo / Photographie L'HISTOIRE DE LA PHOTO

La photographie est rentrée dans notre quotidien comme une évidence. Dans les magazines, sur les publicités, ou utilisée pour immortaliser des instants de vie, elle est partout. Et pourtant, la photographie est une invention récente.

Elle est née au XIXe siècle, mais les diverses expériences qui ont mené à son invention sont, elles, bien plus anciennes. Déjà à la Renaissance, les peintres utilisaient la camera oscura, une sorte de petite boîte à lumière leur permettant de voir une image inversée de la scène visée. Ce serait Léonard de Vinci qui l'aurait inventée en 1515, d'après des travaux d'Aristote. Celle-ci n'était alors qu'une machine aidant à dessiner. Vermeer en était un fervent admirateur et l'utilisa souvent, comme de nombreux peintres, pour travailler son jeu d'ombres et de lumières, rendant ainsi ses représentations plus proches de la réalité.

En 1780, le chimiste français Jacques Charles invente l'ancêtre du procédé photographique, réussissant grâce à du chlorure d'argent à " capturer " très brièvement une image sur du papier. Dès lors, inventeurs et chimistes poursuivent dans cette voie, essayent d'autres techniques.

Nicéphore Niepce en fait la somme, utilisant l'étain, le bitume de Judée et le chlorure d'argent et, en 1827, prend la toute première photographie au monde : sa maison de Saint-Loup-de-Varennes. Un cliché flou, en noir et blanc et étrangement éclairé, mais les scientifiques de l'époque n'en ont que faire : l'invention est là !

Louis Daguerre, comme tant d'autres, se penche sur le sujet. Il reprend les travaux de Niepce et fabrique le premier appareil photo, le daguerréotype, grâce à. du sel marin et des vapeurs de mercure ! Une nouvelle grande avancée. Cette machine présente en effet un avantage considérable par rapport à celle de Niepce : le temps d'exposition nécessaire pour capturer une image est de seulement 30 minutes au lieu de plusieurs heures ! Au même moment, l'anglais William Talbet brevète en 1841 le calotype, l'ancêtre du négatif.

La nouvelle de ces inventions se répand comme une traînée de poudre. Les chimistes du monde entier se lancent alors dans une course folle de celui qui trouvera le moyen de réduire le temps de pause et d'améliorer la qualité. En 1883, George Eastman invente la pellicule photo, mettant ainsi la photographie à la portée de tous. Commence alors au début du XXe siècle la grande mode de posséder son propre petit studio chez soi. Du statut d'invention scientifique, la photographie est en passe de devenir un objet du quotidien.

La photographie devient également le support de nombreux artistes. Tout comme la peinture, elle est soumise à ses propres règles, à ses propres mouvements. Elle devient le reflet de l'âme, des pensées, des idéologies.

En 1935, les compagnies Kodak et Agfa mettent sur le marché les premières pellicules couleur. Et en 1942 apparaît le polaroid noir et blanc. Plus besoin d'attendre pour prendre une photo, en un clic, l'image est fixée et imprimée. Dès 1963, ce dernier est en couleur. Tout s'accélère alors très vite. L'émergence d'appareils à contrôle automatique ou d'épreuves positives (avant elles étaient négatives, c'est-à-dire inversées) permet une popularisation toujours croissante de la photo.

L'univers de la photographie semblait avoir dévoilé tous ses secrets jusqu'à ce que surgisse une nouvelle révolution : l'appareil photo numérique sans film. Le bond est considérable, on peut prendre une photo et la voir instantanément sur l'écran de l'appareil, on peut même la transférer sur ordinateur, l'imprimer soi-même, ou encore la retoucher avec des logiciels. Outre la totale démocratisation de la photo, le numérique répond au problème des tirages, de leur coût et du stockage. On peut désormais " mitrailler " sans angoisse, sans se censurer ; on peut sélectionner les photos à développer, les archiver sur CD rom. L'argentique conserve toutefois son charme manuel attirant de plus en plus d'artistes ou de passionnés désireux de retrouver l'essence même de la photo, de capturer une image grâce à une analyse et une méthode personnelle. La photo redevient alors le fruit d'un travail avant tout.
  BLUE > ART > L'HISTOIRE DE LA PHOTO
Affiliation / Publicite
VAN GOGH - FRIEDRICH - ART - ART ASCII - CERCLE CHROMATIQUE - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT