Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > cinéma > Charlie Chaplin
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Charlie Chaplin
Charlie Chaplin Charlie Chaplin

Charlie Chaplin naît à Londres le 16 avril 1889. Ses parents, artiste de music-hall se séparent alors qu’il a 3 ans. Charlie vit alors avec sa mère, qui souffre de troubles psychiatriques et son jeune demi-frère, passant d’institutions en orphelinat, et vivant parfois chez son père et sa belle-mère lorsqu’Hannah, sa mère est internée trop longtemps. Son enfance, dans des conditions misérables, le pousse à entamer à 10 ans une carrière d’enfant de la balle dans une troupe de danseurs de claquettes. Ainsi, très jeune, et avec une grande maturité, il obtient ses premiers rôles au théâtre, brûlant les planches londoniennes. En 1908, il est engagé par la troupe du plus grand imprésario de l’époque, Fred Karno, et commence lors de ses tournées à côtoyer de grandes personnalités du monde du spectacle, qui lui enseignent leur savoir, comme notamment Stan Laurel. Ses talents de comique et d’imitateur en font très vite la star de la troupe. En tournée aux États-Unis, il est engagé à Hollywood dans la compagnie Key Stone Comedy Company et fait son entrée dans le cinéma par une série de longs et courts métrages dans lesquels il façonne l’allure, la silhouette, le costume et le maquillage qui le rendront célèbre. Indépendant, et peu enclin à subir les pressions des réalisateurs, il réalise rapidement ses propres films. En une année il prend le chemin de la gloire et son talent est reconnu à l’étranger, 34 films ravissent le public, dont « Charlot et le vagabond » et « Charlot est content de lui ». Son personnage de Charlot, entre innocence enfantine et espièglerie fait les beaux jours du cinéma muet. D’une vie misérable il est passé à un statut de vedette internationale, et gagne plusieurs milliers de dollars, produit ses propres films, construit ses studios. Cofondateur avec Douglas Fairbanks notamment d’United Artists, une maison de production indépendante, il réalise en 1919, « The Kid », son opus le plus autobiographique. Avide de travail et de réussite, il réalise ainsi 9 films, dont « Une vie de chien », « Charlot soldat » « Show People », « Le Cirque » et « La Ruée vers l’or ». Ses productions toujours comiques laissent cependant de plus en plus la place à des scénarios mélodramatiques, qui traitent de sujet de société et de la souffrance des classes défavorisées.

En 1924 il épouse Lita Grey, une jeune fille de 16 ans qui lui donnera deux enfants, Charles Spencer et Sydney Earl, après un premier divorce douloureux suite au décès de son premier enfant, trois jours après sa naissance. L’avènement du parlant est un souci pour lui qui a conquis son public avec le langage universel et muet de la pantomime. Nombreux de ses amis comédiens ne résistent pas à la vague du parlant, une nouvelle manne de comédiens voie le jour. Il doit donc s’adapter au changement et introduire le sonore, ce qu’il réussira d’une main de maître dans « Les lumières de la ville » en 1924, et « Les temps modernes » dans lesquels il ajoute aux images un accompagnement musical synchronisé, et une intrigue qui permet d’utiliser le langage des clowns. Pour la première fois, ses fans entendent le son de sa voix, même s’il débite un charabia incompréhensible. Son public est conquis, il a passé le baptême du sonore avec succès. Ses personnages de vagabond, d’ouvrier, de tendres fous, lui permettent d’exprimer ses révoltes et ses démons. Il tournera la pire d’entre elles en dérision en tournant en 1940, « Le Dictateur » ridiculisant la dictature hitlérienne, et son film sort malgré les pressions de l’Allemagne sur les studios hollywoodiens, il est interdit sur le continent européen , il se murmure qu’Hitler l’aurait vu. Le film mélange l’anglais et l’esperanto, il est une merveille censurée jusqu’à la fin de la guerre. Charlie Chaplin s’est mariée avec Paulette Godard sa partenaire en 1936. Puis il épouse en 1943, Oona O’Neil à laquelle il restera marié toute sa vie et qui lui fera 8 enfants.

Exit le personnage de Charlot, en passant définitivement au film sonore, Charlie Chaplin intègre parfaitement ce genre nouveau et réalise en 1946, « Mr Verdoux », une comédie noire qui traite toujours de la misère et qui lui vaut une nomination pour le meilleur scénario original aux Oscars. En 1952, il réalise et interprète « Les feux de la rampe », encore une fois fortement inspiré de son enfance de saltimbanque, et qui raconte la vie d’un clown dans le Londres des années 1900. Le film est un succès lorsqu’il le présente à Londres en 1952. Mais lors de ce voyage, le sénateur Mac Carty ne lui renouvelle pas son visa de retour pour les États-Unis, en raison de ses opinions de gauche. S’il rentre au pays, il sera arrêté. Il choisit alors d’installer sa famille en Suisse, où il vivra jusqu’à la fin de ses jours. Il s’implique dans la vie sociale, fait un don de plusieurs millions à l’Abbé Pierre, en se rappelant l’enfant de la rue qu’il a été. Il reçoit le prix international de la paix en 1954, et tourne en 1957 « Un roi à New York » où il exprime tout le ridicule du maccarthysme. Il se consacre de plus en plus à sa famille, à l’écriture, et à l’écoute du monde. En 1967 il tourne son dernier film, « La comtesse de Hong Kong » , le monde entier rend hommage à son incroyable personnalité et à son talent précurseur qui a traversé les époques. Il reçoit le prix spécial du Jury au Festival de Cannes en 1971, il est anobli par la reine d’Angleterre, et en 1972 il revient à Hollywood, mais avec un visa temporaire pour son Oscar d’Honneur.

Personnage célèbre, apprécié et fêté dans le monde entier la silhouette inimitable de Charlot s’éteint le 25 décembre 1977, après avoir enrichi le cinéma mondial de son image et de sa légende, universellement connu, un vagabond du monde, sans nationalité particulière, qui promène sur la misère une sorte d’invincibilité. Un gentleman dans l’habit d’un clochard qui embrasse la vie avec passion, comme l’a toujours fait son créateur brillantissime et intemporel, Charlie Chaplin, qui laisse une empreinte éternelle dans le cinéma mondial.
  BLUE > cinéma > Charlie Chaplin
Affiliation / Publicite
JEU EN LIGNE - HOROSCOPE - DICTIONNAIRE - BANDES ANNONCES DE JEUX VIDEOS - JEUX GRATUITS - JEUX ENFANT - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT