Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > cinéma > Gérard Depardieu
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Gérard Depardieu
Gérard Depardieu Gérard Depardieu

Gérard Depardieu naît le 27 décembre 1948 dans une famille modeste à Châteauroux. Il quitte l’école très jeune, et connaît une adolescence rebelle de délinquant, au cours de laquelle il excelle notamment dans le trafic de contrebande. Il découvre le théâtre tout à fait par hasard, et prend des cours de comédie avec Jean Laurent Cochet à Paris. Il y rencontre Élisabeth, jeune fille bourgeoise, qu’il épouse en 1970. Auprès d’elle il fait des rencontres déterminantes qui le poussent à se plonger dans la littérature classique, afin de rattraper les années perdues à l’école de la vie de son enfance. Passionné, excessif, il suit aussi des cours de diction, et se forge petit à petit une culture d’autodidacte. Il a deux enfants Guillaume et Julie. Il commence à jouer dans des pièces de théâtre et Michel Audiard lui offre une première prestation dans son film « Le cri du cormoran le soir au-dessus des jonques » en 1970. Puis c’est la rencontre décisive avec Marguerite Duras, séduite par ce grand jeune homme avide de connaissance et de savoir, elle lui offre « Nathalie Granger » en 1972 et « la femme du Gange » l’année d’après. Son allure et sa carrure lui tracent peu à peu une place dans des rôles de voyou. En 1974, il se révèle au public dans un rôle sulfureux dans « Les Valseuses » de Bertrand Blier, film choquant aux dialogues crus et qui entraine donc le public dans son sillage. Une aubaine pour Depardieu qui devient avec son partenaire Dewaere le symbole d’une génération d’acteurs. À partir de 1975, il alterne rôles commerciaux et cinéma d’auteur. « Sept Morts sur Ordonnance » , « 1900 » , « Inspecteur la Bavure » , « Trop belle pour toi » , « Barocco » Ce qui impressionne chez Depardieu c’est la facilité avec laquelle il change de style, de rythme et de jeu, passant de comédies hilarantes aux drames les plus noirs, jouant pour Blier, Bertolucci et tout ce que le cinéma comporte d’auteurs, en refusant de se cantonner à un type de rôle. Boulimique et insatiable, le petit garçon inculte a pris sa revanche sur la vie, il déclame des textes, interprètes des personnages difficiles, participe à des réalisations risquées, mais chaque fois le succès est au bout du chemin. Alain Resnais, Sautet, Truffaut, Pialat, Duras, tout le cinéma dit « intellectuel » le demande. « Mon oncle d’Amérique », « Le dernier métro », « Police », « la femme d’à côté », monstre sacré courtisé des meilleurs, il est également capable de pitreries et de légèreté dans les films de Veber, où il joue avec Pierre Richard des succès commerciaux distribués et repris à travers le monde : « La Chèvre », « Les Compères » et « Les fugitifs ».

Il tourne aussi dans de grandes superproductions en costume, et des films d’époque, comme « le retour de Martin Guerre » , « Jean de Florette » , « Cyrano de Bergerac », « Camille Claudel » où il donne au personnage de Rodin toute sa grandeur et ses souffrances et « Christophe Colomb ». Sa notoriété internationale s’étend, il est demandé aux États-Unis où il joue « Green Card ». Il tourne environ 4 films par an, remporte Césars et prix d’Interprétation à Cannes, monte sur les planches, et réalise « Un pont entre deux rives » avec sa compagne de l’époque Carole Bouquet. Il ne se contente pas d’être acteur, homme d’affaire, il investit ses fabuleux cachets dans des sociétés de production, des vignobles, des restaurants, hôtels, cave à vin, des gisements de pétrole et suscite une polémique pour ses amitiés avec Castro et le douteux Khalifa, son ami. Excessif à tous les niveaux, il souffre par période d’obésité et de problèmes d’alcoolisme. Son caractère de monstre sacré se forge au détriment parfois de ses proches. Il participe à la saga des « Astérix », en interprétant chaque fois le personnage d’Obélix qui lui sied à merveille. Egocentrique il sait pourtant se moquer de lui-même. Il tient toujours le haut de l’affiche après plus de 180 films. Ses apparitions télévisées sont marquées par sa tonitruance qui ne faiblit jamais, même lorsque son fils décède. Réputé ingérable sur les tournages, il donne pourtant de belles leçons de comédiens à la génération montante. Il peut tout jouer. Tragédien, véritable machine à jouer, il ne se ménage pas et connaît de nombreux problèmes de santé, il exaspère, mais fascine. Il s’est bâti, à force de travail, un personnage haut en couleur derrière lequel se cachent toutes ses souffrances d’enfant et d’adulte. Provocateur, il est omniprésent dans le cinéma français, il a contribué aux plus gros succès des 30 dernières années, il n’a jamais faibli, a dépassé toutes ses limites, s’est montré exigent avec les autres, mais également avec lui-même. Bourru et détestable, accroché à la vie et passionné, sincère, mais vénal, torturé et attachant, il s’est construit de tous ses contrastes. Une personnalité haute en couleurs sur laquelle il faut compter et dont la vie privée et les incartades politiques, sociales ou comportementales font souvent la une des médias. Mais Gérard Depardieu est un homme qui ne doit rien à personne, et le cinéma français a, grâce à lui, connu de belles performances internationales au box-office, alors tout le monde a appris à lui pardonner ses frasques et ses débordements, tant il est incontournable.
  BLUE > cinéma > Gérard Depardieu
Affiliation / Publicite
JEU EN LIGNE - HOROSCOPE - DICTIONNAIRE - BANDES ANNONCES DE JEUX VIDEOS - JEUX GRATUITS - JEUX ENFANT - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT