Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > cinéma > Marlon Brando
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Marlon Brando
Marlon Brando Marlon Brando

Marlon Brando naît le 3 juillet 1924 dans le Nebraska. Sa mère, Dorothy Pennebaker est actrice et son père, représentant en produits chimiques. Après une enfance calme hormis son peu d’intérêt pour l’école, Marlon rejoint ses sœurs à New York pour suivre des cours de théâtre à Broadway, en 1944. Élève de Stella Adler, avec laquelle il a une liaison, et de la méthode Stanilavski, il connaît son premier succès dans la pièce Truckline Cafe. Elia Kazan, découvreur de talents, lui offre en 1947, le rôle principal dans la pièce « un tramway nommé désir » et sa carrière est lancée. La pièce deviendra un film, en 1951, toujours avec Brando dans le rôle-titre. Acteur inspiré sa présence scénique est phénoménale dès ses premières prestations. Il devient le nouveau sex-symbol et incarne l’idéal masculin entre voyou et allure imposante. Il enchaîne les films et tourne « Viva Zapata » encore avec Kazan, film qui lui vaut le prix d’interprétation à Cannes en 1952. Il continue de se produire au théâtre, notamment dans Hamlet de Tennessee Williams. Puis vient le film « l’équipée sauvage » de Laslo Benedeck qui rend mythique le port du jean et du blouson Perfecto. Il crève l’écran et lance les prémices d’une « rock and roll attitude ». En 1954 il accepte un rôle destiné à Sinatra, auprès d’Elia Kazan avec lequel il est pourtant en conflit idéologique en matière de communisme, dans le film « sur les quais » qui le consacrera meilleur acteur aux oscars de 1955. Acteur charismatique et puissant, tous sont séduits par son jeu, techniciens, réalisateurs et partenaires. Il ne laisse personne indifférent. Les films se succèdent. Il s’essaie aussi à la comédie musicale dans « Guys and Dolls », avec Sinatra alors que les deux acteurs se détestent. Puis viendront « Tea House in the August Moon », « Sayonara », « The Young Lions », « The fugitive Kind », qui devient très vite un film culte, même si son succès n’est pas conséquent. En 1961, il réalise un film initialement prévu par Stanley Kubrick, « la vengeance aux deux visages », dont le montage et la production seront laborieux et onéreux.

De 1962 à 1969, il enchaîne plusieurs films et sa réputation s’est quelque peu transformée en celle d’un acteur difficile et caractériel. « Les révoltés du Bounty », « La poursuite impitoyable », « Queimada 2 » , certains reçoivent un accueil assez mitigé de ses fans. Mais en 1972 il interprète de manière mythique le Parrain dans le film éponyme de Francis Ford Copolla, il est Don Corleone, et reçoit pour ce rôle un nouvel oscar qu’il refuse en 1973. Rebelle, il proteste ainsi contre les méthodes hollywoodiennes et les images véhiculées par les studios en ce qui concerne les Indiens natifs d’Amérique, une cause qui lui tient particulièrement à cœur. Le sulfureux « Dernier Tango à Paris » de Bertolucci sort 1972, une de ses meilleures et plus crues prestations d’acteur. Film pour lequel il sera encore une fois nommé pour l’oscar. En 1976, Coppola lui offre un pont d’or pour incarner un héros torturé de l’armée américaine, dans « Apocalyse Now » un film qui marquera les générations sur la folie des hommes et de la guerre. Le film reçoit la Palme d’Or au Festival de Cannes en 1979 et Brando est assimilé à son personnage extrêmement solitaire et quelque peu perdu. Son désintérêt pour le cinéma s’accroît et il joue dans des superproductions pour combler des besoins financiers qu’il redistribue à toutes sortes de causes, apartheid, indiens, il est sur tous les fronts et symbolise une sorte de roc indestructible et impressionnant. Johnny Deep lui offre un rôle dans son film, « The Brave » et le conflit des générations n’a pas lieu, les deux hommes s’admirent et se respectent. En 2001, il joue dans son dernier film au côté de Robert de Niro, « The Score ». Il décède le 1er juillet 2004 à Los Angeles, après avoir vécu de manière quasi recluse dans son île privée polynésienne. Père de 9 enfants, dont 3 adoptés, ses conquêtes féminines houleuses et sa présumée bisexualité, autant que les frasques de ses enfants ont alimenté les chroniques de la presse people. Mais il reste un personnage légendaire, une figure imposante, avec une carrure et une allure unique et charismatique qui continue de laisser son empreinte et une certaine inspiration dans le cinéma mondial.
  BLUE > cinéma > Marlon Brando
Affiliation / Publicite
JEU EN LIGNE - HOROSCOPE - DICTIONNAIRE - BANDES ANNONCES DE JEUX VIDEOS - JEUX GRATUITS - JEUX ENFANT - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT