Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > culture > Jean de La Fontaine
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Jean de La Fontaine
Jean de La Fontaine Jean de La Fontaine

Biographie

Jean de La Fontaine est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry. Son père, Charles, a le titre de conseiller du roi, et de Maître des Eaux et Forêts de Château-Thierry. Sa mère, Françoise Pidoux est la veuve d’un premier mari, et a déjà une fille. Elle épouse Charles de 12 ans son cadet et lui donnera deux fils Jean, en 1621 et Claude, en 1623.

Il grandit, passionné d’œuvres antiques puis en 1641, âgé de 20 ans, il rentre à l’Oratoire, à Paris. Mais n’étant pas plus passionné des études religieuses que scolaires, il le quitte 18 mois après. L’expérience monacale lui a cependant permis de s’adonner à son passe-temps favori : la lecture. Il décide alors de suivre des études de droit et obtient son diplôme d’avocat en 1649. Durant cette période il fréquente un salon de jeunes passionnés de littérature « Les chevaliers de la Table Ronde » et compose ses premiers vers.

En 1652, pressé par son père, il épouse Marie Héricart, alors âgée de 14 ans. Mariage de complaisance qui ne le rend pas heureux malgré la naissance d’un fils, Charles, en 1653. Il reprend également la charge paternelle de Maître des Eaux et Forêts à Château-Thierry, mais son esprit est à Paris, où il monte régulièrement retrouver ses amis. Sa vocation poétique s’affine. Il publie son premier ouvrage, l’Eunuque, sans signature, une comédie en 5 actes où sa prédilection pour la l’écriture se précise aux yeux de tous.

Après la mort de son père en 1658, les deux époux se séparent. Nicolas Fouquet, surintendant des finances, lui confie le soin de composer un ouvrage à la gloire de Vaux le Vicomte et ainsi naît Le songe de Vaux. Il lui dédie quelque 30 poèmes et reste son plus fidèle défenseur lors de sa chute, et publie L’élégie aux nymphes de Vaux et L’Ode au Roi en 1962 et 1963. Cette fidélité lui vaut la haine de Colbert et celle de Louis XIV. Il s’exile un temps à Limoges. Il se lie alors avec Molière, Boileau, et Racine et écrit les amours de Psyché et Cupidon, un roman en prose. À son retour à Château-Thierry il devient le protégé de la Duchesse de Bouillon puis de la Duchesse d’Orléans. Gentilhomme, il rencontre un certain succès dans les salons, et publies de nombreuses œuvres, dont les trois recueils des Contes et Nouvelles en vers de 1665 à 1671.

En 1684 il est élu à l’Académie, au fauteuil de Colbert. Excellent académicien, qui défend le clan des anciens avec acharnement. Mais la vieillesse et surtout la tuberculose l’amènent à se reconvertir et surtout à se repentir. Pour adjurer sa vie épicurienne et ses écrits anti cléricaux il s’engage à renoncer à l’écriture de contes et fables, et promet de n’écrire que des ouvrages pieux.

Il meurt en 1695, dans la maison des Hérvart, une famille de banquiers qui l’avait pris sous sa protection en 1693 à la mort de sa dernière protectrice Madame de la Sablière. Il est inhumé au cimetière des Saints Innocents, et sera transféré en 1817, comme Molière, au Père-Lachaise.

Œuvres maîtresses

Ses 243 fables restent son chef d’œuvre. Inspirées des fables anciennes, d’Ésope et de Phèdre, entre autres, elles sont écrites dans une langue simple et belle. L’intrigue est rapide et vive, le style naturel, qui prouve la parfaite maîtrise de la langue et des vers possédée par l’auteur. Ses contes sont divisés en cinq livres, écrits pour la Duchesse de Bouillon. Il laisse également une importante correspondance, notamment avec son épouse Marie, son oncle Jannard et son ami de toujours Maucroix. Dramaturge, poète, il laisse une œuvre magistrale.

Quelques citations

La raison du plus fort est toujours la meilleure.
Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute.
Gens trop heureux font toujours quelques fautes.
Rien n’a d’emprise sur l’amour, l’amour en a sur toutes choses.
  BLUE > culture > Jean de La Fontaine
Affiliation / Publicite
DICTIONNAIRE - CITATIONS - ECOLOGIE - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT