Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > culture > Jean Jacques Rousseau
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Jean Jacques Rousseau
Jean Jacques Rousseau Jean Jacques Rousseau

Biographie

Jean Jacques Rousseau naît à Genève le 28 juin 1712. Son père Isaac Rousseau est horloger comme ses ancêtres. Sa mère, Suzanne Bernard décède des suites de son accouchement. Son père quitte Genève et abandonne ses fils. Il les place chez son frère et restera en contact avec Jean Jacques à qui il transmet l’amour des livres. Instable Jean Jacques fugue souvent et son éducation se fait au gré de ses rencontres, notamment celle avec Mme De Warens. Il a 16 ans lorsqu’elle le recueille, bienfaitrice et maîtresse, elle le contraint à se convertir au catholicisme et tente de l’éduquer. Elle inspirera certains de ses écrits. En 1738 il écrit son premier roman : Le verger de Madame la Baronne de Warens.

Après avoir été percepteur, laquais, musicien et secrétaire d’ambassade à Venise, il s’installe à Paris en 1742. Il y fréquente le milieu littéraire et se lie d’amitié avec Condillac, Grimm, D’Alembert et Diderot qui lui demande d’écrire des articles sur la musique pour l’Encyclopédie. Il vit alors en ménage avec Thérèse Levasseur, une jeune et modeste servante avec laquelle il a cinq enfants, qu’il abandonne aux enfants trouvés, ne pouvant pas matériellement les élever.

En 1750 il devient célèbre grâce à son écrit « Discours sur les Sciences et les Arts » qui développe une philosophie selon laquelle l’homme naît forcément bon et heureux et ne devient corrompu et malheureux que du fait de la société. À partir de ce jour il abandonne son travail de précepteur et se consacre à son art l’écriture et à la philosophie, développant son courant de pensée dans de nombreux écrits et discours. En 1754 il retourne dans sa patrie de naissance et à la religion calviniste. En 1756, ressourcé il s’installe à Montmorency où il rédige son roman Julie ou la Nouvelle Héloïse, et son dictionnaire de la musique. Il se brouille avec ses amis intellectuels, Diderot, les frères Grimm et Saint Lambert pour une sombre histoire d’adultère avec la maîtresse de l’un d’eux.

En 1762 il publie Du Contrat Social et Émile qui est condamné pour ses idées religieuses. Rousseau est obligé de s’enfuir à nouveau en Suisse. Attisés par Voltaire, ses ouvrages sont brûlés publiquement. Il ne rentrera à Paris qu’en 1770 après avoir séjourné à Londres et surtout après avoir rédigé ses Confessions en 1765. Effrayé par la hantise du complot et la condamnation du parlement, il bénéficie à cette période de la protection de quelques bienfaiteurs et Princes, comme le Prince de Conti. Il se rapproche de Malesherbes avec qui il partage et écrit la passion de la Botanique. Les rêveries du promeneur solitaire sont rédigées de 1776 à 1778.

Le 2 juillet 1778, il décède à Ermenonville, et ses derniers ouvrages seront publiés à titre posthume. Ses écrits ont déchaîné des passions, ses propres contradictions et son caractère moral malgré les fautes qui lui seront reprochées comme l’abandon de ses enfants, font de Jean Jacques Rousseau, un philosophe qui a eu le courage de peindre son âme et ses déboires.

Œuvres maîtresses

Ses œuvres principales sous forme de dissertation philosophique et morale sont Le Discours sur les Sciences et les Arts (1750), Le Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes (1755) , Lettre à d’Alembert sur les spectacles (1758), Le contrat social (1762). Puis ses romans, Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761), le controversé Émile ou de l’Éducation (1762), et enfin ses œuvres posthumes, les Confessions, les Rêveries du Promeneur Solitaire, Dialogue, Émile et Sophie ou les solitaires.

Quelques citations

L’argent que l’on possède est celui de la liberté celui que l’on pourchasse est celui de la servitude.
Il faut avoir déjà appris beaucoup de choses pour savoir demander ce que l’on ne sait pas.
C’est souvent la femme qui nous inspire les grandes choses qu’elle nous empêche d’accomplir.
Plus j’ai vu le monde moins j’ai pu me faire à son ton.
  BLUE > culture > Jean Jacques Rousseau
Affiliation / Publicite
DICTIONNAIRE - CITATIONS - ECOLOGIE - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT