Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > ENFANT > FAUT-IL LAISSER LES ENFANTS GAGNER ?
Affiliation / Publicite
DOSSIER : FAUT-IL LAISSER LES ENFANTS GAGNER ?
Il a gagné !!! ... des millions ? :D FAUT-IL LAISSER LES ENFANTS GAGNER ?

Lorsqu'il est tout petit, l'enfant ne ressent pas le désir de gagner. Il joue avant tout pour jouer : c'est-à-dire tester quelque chose de nouveau, passer un bon moment, partager une expérience avec un proche. Mais avec l'âge, notre petite tête blonde comprend que dans un jeu, il y a généralement un gagnant et un perdant. Son ego le conduit forcément à choisir la voie du vainqueur : il veut gagner. Mais quand l'enfant veut gagner à tout prix, qu'il se fâche quand il perd, ou que son entourage le laisse systématiquement gagner. Alors, le jeu tourne vite à un problème social et psychologique qu'il faut tempérer au risque d'être nuisible pour l'enfant.

Que ce soit les jeux de société, les jeux vidéos, les jeux de réflexions, le sport. tout est compétition et il est humain de ressentir du plaisir à gagner de même qu'une certaine déception à perdre, voire être bougon ou vexée. Ce sont des réactions complètement naturelles qui vont aider un enfant à faire la part des choses, relativiser, mieux comprendre la société dans laquelle il vit (hiérarchisation), et structurer ses valeurs et son éthique.

Mais pour faire la part des choses, l'enfant doit connaître les deux sentiments. Le fait de toujours gagner risque de gonfler à outrance son ego et de lui donner une " fausse " idée de la société (on ne gagne pas à tous les coups ou l'on n'obtient pas toujours ce que l'on veut). Les effets négatifs peuvent être fulgurants. Lorsqu'il aura une mauvaise note, qu'il perdra un match de sport. l'enfant le vivra très mal et ne comprendra pas. Il ressentira cela comme un échec énorme. On peut donc s'attendre à une explosion de sentiments déstabilisants : colère, peine, honte, déception. Si l'enfant n'a pas été auparavant confronté à ses sentiments, il se sentira perdu, déstabilisé et en position de faiblesse envers lui-même et/ou les autres.

Les jeux permettent à l'enfant de prendre conscience de l'échec, la modestie et moult sentiments qui l'aideront à forger sa personnalité et devenir un adulte responsable et réfléchi. Stimulez sa confiance en jouant aux jeux de hasard, comme la bataille ou les petits chevaux, qui sont parfaits pour alterner les victoires et les échecs, les joueurs étant logés à la même enseigne. Si votre enfant n'est pas un adepte des jeux de hasard, et qu'il perd constamment aux autres jeux, n'hésitez pas à le laisser gagner discrètement une fois de temps en temps. Comme on l'a vu plus haut, lorsqu'un enfant gagne constamment, il est complètement déphasé avec la réalité, mais lorsqu'il perd sans arrêt, ce n'est pas mieux non plus ! Dégoûté du jeu, il risque de refuser de jouer à l'avenir. Les compétitions lui feront peur, il manquera de confiance en lui et dira automatiquement que c'est lui qui finit toujours dernier. Ne pensez pas qu'il fait alors preuve d'une grande modestie, il se ressent tout simplement nul et inférieur. Ce sentiment malsain peut engendrer un repli sur soi (culpabilité poussée, pensée suicidaire.) si le phénomène persiste à l'adolescence. L'enfant doit connaître la joie d'une victoire, pour forger son identité et son ambition. Cependant, il faut lui faire comprendre que la défaire n'est pas le signe de l'infériorité ou la victoire de supériorité. Un jeu reste un jeu, et doit se monter avant tout désintéressé et divertissant !

Si votre enfant a peur de la défaite, ou le vit très mal, favorisez les sports ou les jeux d'équipe. Ainsi, il n'endossera pas seul l'échec. À l'inverse, en cas de victoire, il partagera le succès de son équipe. Vous pouvez également favoriser les activités où il n'est pas constamment comparé aux autres (pâte à sel, peinture.).

Enfin, n'oubliez pas que vous êtes l'exemple que suit votre enfant. Lorsque vous jouez avec des amis, montrez que perdre ou gagner vous importe peu. Mettez plutôt en avant le plaisir de jouer et de partager un bon moment avec vos proches. Ainsi, votre enfant se détachera de l'issue pour se concentrer sur le jeu en lui-même.
  BLUE > ENFANT > FAUT-IL LAISSER LES ENFANTS GAGNER ?
Affiliation / Publicite
CATALOGUE JOUETS - VETEMENTS ENFANTS - COLORIAGES - JEUX ENFANTS - COLORIAGE GRATUIT - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT