Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > ENFANT > LES GROS MOTS
Affiliation / Publicite
DOSSIER : LES GROS MOTS
Les gros mots ... caprice ? LES GROS MOTS

Lorsque l'enfant commence à diversifier son langage vers l'âge de trois ans, fini les simples " maman, papa, merci, bonjour " ; il se met à explorer la langue française et à un moment, passe forcément par la case gros mots. Un passage obligé qui, bien que difficile pour les parents, va permettre à l'enfant d'explorer le langage, tester ses limites - et les vôtres - pour forger sa personnalité, comprendre le bien et le mal.

Face à un juron ou un mot déplaisant, notre réaction est souvent l'emportement. Comment imaginer que notre chère tête blonde ait pu dire un " pipi, caca " comme s'il parlait de la pluie et du beau temps, des jurons très vulgaires, ou des mots qui font de la peine (" jt'aime pas, le voisin est moche. ") ? Avant de bondir de notre chaise, il faut comprendre que l'insolence de notre petit reflète son affirmation. Entre 3 et 6 ans, notre bout de chou nous teste avec ses propres armes : caprice, colère. et gros mots ! On a souvent honte d'être pointé du doigt lorsque notre petit ange se met à prononcer des mots peu glorieux : ne nous leurrons pas, il est vrai que dans la plupart des cas, l'enfant copiera tout bonnement ses parents. Si par inadvertance vous prononcez un gros mot devant lui, excusez-vous tout de suite et expliquez-lui que les gros mots c'est mal et que vous vous êtes emporté(e) sans le faire exprès.

Oui, mais voilà, parce que l'enfant est en âge de test, il aura tendance à sauter sur tout ce qui est " mal " et " interdit ". De quoi exaspérer plus d'un parent ! Si votre enfant utilise des jurons, ne réagissez pas de manière excessive (énervement ou ignorance totale). Votre petit y verra une perche à saisir et continuera de plus belle. Ne tournez pas non plus la situation en dérision ; l'enfant doit être respecté et non rabaissé. Expliquez calmement à votre petit que les gros mots sont impolis, qu'il peut nous arriver d'en dire parfois sans faire exprès, mais qu'on doit alors s'excuser. Décontenancé par votre calme, l'enfant vous écoutera et comprendra que les gros mots ne sont pas une arme efficace contre vous.

Si votre petit monstre tente de vous désarçonner en disant que vous êtes " méchant(e) ", qu'il ne vous " aime pas ", ou qu'il veut " tata ou mamie à votre place ", ne soyez pas offusqué(e). L'enfant a besoin d'exprimer ses frustrations et de sortir sa colère, comme un adulte. Ces mots blessants sont avant tout le reflet de son apprentissage des émotions (colère, mécontentement.). Ne cédez pas au chantage de votre chérubin, qui y verrait là un parfait moyen d'obtenir tout ce qu'il désire de vous. Soyez magnanime : " oui, je suis méchant(e), mais c'est parce que je t'aime. Je veux que tu saches que ce que tu veux n'est pas possible pour telle et telle raison ". En réagissant ainsi, vous donnez une grande leçon de vie à votre enfant : vous lui montrez qu'il est naturel et humain d'aimer quelqu'un, mais de parfois être en colère contre lui.

Parce qu'ils ne comprennent pas toujours ce qu'ils répètent, ou l'impact de leurs mots, les enfants peuvent parfois se montrer très blessants, notamment en pointant les défauts physiques ou les faiblesses d'une personne : " pourquoi la madame est grosse ? ", " Nathan est bête ". Vous devez expliquer à votre enfant que certains mots font de la peine et qu'ils peuvent être nuisibles aux bonnes relations au sein de la famille ou avec ses amis. Si par exemple, votre enfant vous fait remarquer qu'untel a un certain handicap physique, répondez-lui que " c'est vrai ", mais que vous pensez que " ça lui fait de la peine qu'on le lui dise " et que votre petit peut le dire juste à vous. Si vous êtes mal à l'aise pour expliquer à votre enfant les différences physiques qui existent, n'hésitez pas à vous procurer des livres qui pourront vous aider à aborder ce sujet.

Pour finir, on oublie souvent de réagir face à des situations qui nous font plus rire qu'autre chose, mais qui nécessitent tout de même d'être cadrées : lorsque votre enfant se montre séducteur ! Les petites filles abuseront des " mon chéri, mon canard. ", les petits garçons des " ma poule, ma cocotte. ". Même si au premier abord cela peut faire rire, il est important que vous définissiez avec fermeté votre rôle de parent (ou d'adulte si ce n'est pas votre enfant). Si votre chérubin voit que ces mots vous font craquer, il en abusera pour obtenir tout ce qu'il veut de vous. Expliquez à votre enfant que vous n'êtes pas " son canard/sa poule " mais son papa/sa maman, et que s'il veut vous dire des mots doux, vous pouvez chercher ensemble un gentil mot pour vous définir. Cette technique s'applique également lors des grosses colères du petit. S'il est mécontent, veut exprimer ses émotions, dressez avec lui une liste de mots qu'il peut employer : par exemple, " j'aime pas. " au lieu de " ça me soûle ". Vous verrez que votre enfant n'en aura que des rapports plus harmonieux avec son entourage.

N'oubliez jamais que votre petit ne doit pas vous mener par le bout du nez !
  BLUE > ENFANT > LES GROS MOTS
Affiliation / Publicite
CATALOGUE JOUETS - VETEMENTS ENFANTS - COLORIAGES - JEUX ENFANTS - COLORIAGE GRATUIT - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT