Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > entreprise > Syndicats
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Syndicats
Syndicats Syndicats

Les syndicats sont des regroupements de travailleurs dont l'objectif est la défense d'intérêts professionnels communs. Ils sont ainsi les défenseurs de la dignité, des injustices, des inégalités, des préjugés, de la sécurité, des discriminations et autres entraves à la personne. Ils s’érigent contre les passe-droits des patrons, les privilèges des uns, et tentent de mettre en place la politique des ressources humaines de l’entreprise. Ils se battent pour l’augmentation des salaires, la grille des congés, les récupérations, les licenciements, les mises à pied, les congés maladie et affrontent la direction au nom des salariés. En cas de gros conflits, ils montent au créneau, parfois médiatiquement, pour dénoncer les abus et revendiquer les droits salariaux basiques ou qu’ils estiment dus.

Les premières formes d'organisation de la classe ouvrière apparaissent dans les années 1870, mais ce ne sont que des mouvements temporaires, dissous immédiatement après les grèves. En 1884, désormais autorisés par la loi Waldeck-Rousseau, ces regroupements deviennent permanents. Se forment alors les premiers syndicats de métier puis la Fédération nationale des syndicats. Parallèlement sont mises en places dans certaines municipalités des Bourses de travail, en charge du placement des travailleurs et de la formation professionnelle, réunies elles aussi en une Fédération des bourses du travail. De la fusion de ces deux fédérations naîtra en 1902 la Confédération générale du travail : la CGT. Au fil des années, les divergences d'opinions religieuses et politiques entraînent des scissions, des fusions, des créations de nouveaux regroupements de syndicats.

Dès les années 1900, les syndicats ont oeuvré à améliorer les conditions de travail : conventions collectives, congés payés, égalité des droits des femmes au travail, dans tous les secteurs, inscrivant les droits sociaux comme un du à partir la quatrième République. À force de grèves, dont ils ont obtenu le droit, de manifestations, de revendications, les syndicats remportent des victoires, mais ne cessent jamais de revendiquer, gardant un œil avisé sur les grosses entreprises nationales ou non, défendant à cor et à cri selon les périodes et les continents l’oppression envers les salariés. Aujourd'hui les principaux syndicats sont au nombre de cinq : la CGT (Confédération générale du travail), la CFDT (Confédération française démocratique du travail), la FO (Force ouvrière), la CFE-CGC (Confédération française de l'encadrement - confédération générale des cadres) et la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens). Ils sont constitués d’individus travaillant le plus souvent dans un même domaine d’activité, et les employés peuvent choisir de devenir membres et de s’y affilier.

Si leur influence sur le pays fut essentielle, aujourd'hui la puissance des syndicats est souvent ressentie comme un frein. Leur pouvoir étant devenu tellement important au fil des batailles remportées que toutes les volontés politiques sont désormais freinées et finissent en bras de fer. Rares sont les sujets qui aboutissent : retraite, acquis sociaux... Tout est sujet à grèves, à manifestations voire blocage complet des entreprises. Pourtant, des changements sont nécessaires, les emplois en pâtissent, l'embauche, etc. Pas évident de trouver un équilibre entre économie de marché et masse salariale.

Le syndicalisme n'en demeure pas moins un élément notable du fonctionnement des économies modernes, garant du respect de certaines libertés et droits si chèrement acquis.
  BLUE > entreprise > Syndicats
Affiliation / Publicite
DICTIONNAIRE ECONOMIQUE - CALCULATRICE HYPOTHECAIRE - CALCUL HT - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT