Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > GASTRONOMIE > PAUL BOCUSE
Affiliation / Publicite
DOSSIER : PAUL BOCUSE
PAUL BOCUSE

À lui seul, son nom résonne comme autant de saveurs et de délices. Et surtout, évoque la célèbre soupe aux truffes V.G.E., son plat le plus réputé, inventé spécialement pour le palais de l'Élysée. Grand chef cuisinier français, Bocuse a su mettre en ouvre une cuisine raffinée, savoureuse, mais surtout, extraordinaire.

Ce génie des fourneaux voit le jour le 11 février 1926, dans un petit village près de Lyon. Dans sa famille, on est cuisinier de père en fils. Et Paul va logiquement suivre la passion familiale. À seize ans, il rentre comme apprenti chez Claude Maret, qui tient le restaurant De La Soierie à Lyon. C'est dans le climat difficile de la Seconde Guerre mondiale, où marché noir et disette sévissent que Bocuse fait ses armes. Mais la guerre le rappelle à l'ordre et lorsque ses dix-huit ans sonnent, il s'engage dans l'armée. Très vite blessé, il est recueilli et soigné par les Américains. À la fin du conflit, il retourne à sa passion : la gastronomie !

C'est ainsi qu'il revient à Lyon et suit cette fois-ci l'enseignement au Col du chef Eugénie Brazier. Cette période, riche en expériences, sera cependant dure pour le cuisinier qui doit faire sa place. Même s'il a la chance d'apprendre auprès de Brazier, on lui confit les tâches les plus pénibles (traire les vaches, faire la lessive.) , pour forger sans doute son caractère de futur grand cuisinier.

Puis Bocuse, toujours avide d'explorer les moindres découvertes culinaires, décide de se rendre à Paris, où il est embauché auprès de Gaston Richard. Là encore, c'est un grand qui le prend sous son aile. Bocuse observe, apprend, et créé. Dès 1950, il retourne près de Lyon avec ses amis de cuisine, les célèbres frères Troisgros et travaille au restaurant La pyramide, dont les mentors ne sont autres que Fernand Point et Paul Mercier.

Il ne reste alors à Bocuse qu'à travailler fort et innover pour hisser son nom parmi les plus grands. Chose qu'il va obtenir facilement, lui qui est bourré de talent. En 1961, une première consécration arrive lorsqu'il remporte le prix de meilleur ouvrier de France. Il obtient cette même année une première étoile au fameux Guide Michelin, qui fait la pluie et le beau temps dans l'univers de la gastronomie. Rentré dans les bonnes grâces, Bocuse n'a plus qu'à gravir doucement les échelons. L'année suivante, il transforme la modeste auberge de son père en restaurant raffiné et obtient une seconde étoile. Trois ans plus tard, au sommet de sa gloire, il obtient une troisième étoile.

Depuis son restaurant Paul Bocuse n'a de cesse d'attirer les gourmands et les érudits culinaires, qui sont en quête de nouvelles saveurs. Fort de son succès, Bocuse a ouvert d'autres restaurants dans sa région natale, tous offrant un cadre tout aussi raffiné que la cuisine qu'il concocte.

Depuis plusieurs années, son travail n'a de cesse d'être récompensé par de nombreux prix : en 1975, il est fait chevalier de la Légion d'honneur ; en 1987, il fonde le Bocuse d'Or pour le concours mondial de la cuisine ; en 1989, il est désigné " cuisinier du siècle " par les critiques Grault et Millau. ; en 1995, le musée Grévin lui consacre une statue. et ce n'est pas fini !

Comme ce généreux cuisinier à la renommée internationale aime à dire : " les deux secrets d'un succès : qualité et créativité ". Alors, tous à nos fourneaux !
  BLUE > GASTRONOMIE > PAUL BOCUSE
Affiliation / Publicite
APEROS - CUISNE - REGIME - APHRODISIAQUES NATURELS - ECOLOGIE - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT