Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > HUMOUR > COLUCHE
Affiliation / Publicite
DOSSIER : COLUCHE
Avec son nez rouge, son t-shirt jaune et sa salopette bleu ciel, voilà comment nous nous souvenons de Coluche. À moins que vous ne lui préfériez sa tenue de mariée, durant son faux mariage avec Thierry Le Luron ; ou encore avec l'écharpe de la France, durant sa campagne pour les présidentielles. Joyeux luron, comique, acteur, fondateur des Restos du cour, militant en faveur du mariage homosexuel. Mais qui était donc ce drôle de numéro, disparu trop tôt, mais toujours tellement présent dans nos cours ?

Michel Colucci, d'origine italienne, naît à Paris le 28 octobre 1944. Orphelin de père à l'âge de 3 ans, il est élevé dans une fratrie modeste, entouré de sa mère Monique, de son frère Michel et de sa sour Danièle. Peu intéressé par l'école, il obtient tout de même son certificat d'études (examen de fin de primaire aujourd'hui aboli) en 1958. Mis il s'arrête là et enchaîne très jeune les petits boulots : fleuriste auprès de sa mère, vendeur, garçon de café. Il ne reste jamais quelque part très longtemps, même à l'armée, où il laisse une mauvaise impression.

Attiré par la musique, il chante dans quelques cabarets et bars. Mais sa carrière ne débute véritablement qu'en 1969, lorsqu'il fonde le Café de la Gare avec Romain Bouteille, Patrick Dewaere, Miou-Miou.Ils veulent crée un endroit novateur, ni tout à fait café, théâtre ou salle de spectacle, mais bien un peu des trois. Pari réussit : le premier café-théâtre voit le jour, dans le Passage d'Odessa dans le XIVe arrondissement de la capitale. Son slogan - (autodérisoire ) : " c'est moche, c'est sale, c'est dans le vent " et sa première série de sketches intitulée " allume, j'étouffe " annonce la couleur. Le succès est au rendez-vous, Claude Berri lui propose même le premier rôle du film Le Pistonné. Mais les producteurs refusent de tout miser sur un inconnu et Coluche doit se contenter du plus petit rôle.

C'est à cette époque que ses relations deviennent tendues avec Romain Bouteille : un choix s'impose, l'un des deux doit partir. Coluche décide de s'en aller et de se faire un nom de son côté. Il fonde en 1971 la troupe " Au vrai chic parisien " dont le premier spectacle s'intitule " Thérèse est triste " : tout un programme ! Les sketches sont programmés en première partie du show de Dick Rivers à l'Olympia. Après plusieurs spectacles, nouvelles tensions, nouveau départ de Coluche. Il se lance alors dans sa carrière solo : publicités, petits rôles au cinéma (Peau d'âne en 1970, Madame êtes-vous libre ? en 1971) et premier one man show : " Mes adieux au Music Hall ", où il revêt ses désormais célèbre t-shirt jaune et salopette bleue. Le succès est fulgurant, à tel point qu'il va jouer au nouveau Café des artistes (il ne coupera jamais tout à fait les ponts avec ces anciennes troupes), à guichets fermés, puis à l'Olympia en 1975 ! Sa carrière est lancée, il anime même une émission télé " C'est l'histoire d'un mec ". Très vite, Papy Mougeot et sa parodie du schmilblick de Guy Lux font le tour des foyers français.

Sa vie privée prend également un nouveau tournant : il se marie le 16 octobre 1975 avec Véronique Kantor, avec qui il aura deux enfants : Romain en 1972 et Marius en 1976. Parallèlement il excelle au cinéma : l'aile ou la cuisse et Le Grand bazar (1976), films de Claude Zidi - réalisateur pour lequel il tournera de nombreuses fois -, Inspecteur La Bavure (1980). Mais c'est réellement sur scène qu'il se sent le mieux et repart en tournée avec des sketchs qui feront rire la France entière.

Véritable tourbillon social, Coluche, annonce le 30 octobre 1980 sa candidature aux présidentielles de 81. Blague, projet sérieux ? Le slogan laisse planer le doute : " bleu, blanc, merde ". Coluche ne sera jamais vraiment clair sur le sujet. Il n'ira pas jusqu'au bout du projet, même si 16 % des intentions de votes lui donnaient la part belle. Pourquoi ? Subissant la pression du milieu (menaces anonymes), il décide de tout laisser tomber en avril 1981 après l'assassinat de René Gorlin, son régisseur. Période sombre pour l'artiste qui divorce à cette période. Déprimé, il se réfugie un temps dans l'alcool et la drogue, mais se ressaisit vite. Les films s'enchaînent : Le Maître d'école (1981), Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine (1981), Banzaï (1983), Tchao Pantin (1983) pour lequel il obtient le César du meilleur acteur en 1984.

Provocateur de première, il se marie (pour de faux) le 25 septembre 1985 avec Thierry Le Luron " Pour le meilleur et pour le rire ". Derrière ce canular, il soulève encore une fois un problème social : le mariage gay. Plus sérieusement, mais toujours dans son engagement social, il fonde en 1986 les célèbres Restos du cour venant en aide aux plus démunis ainsi que les Enfoirés, une collaboration musicale servant à lever des fonds pour l'association.

Outre la comédie, Coluche a une autre passion dans sa vie : la moto. Il bat d'ailleurs le record du monde en moto en atteignant la vitesse de 252.087 km avec une Yamaha. Mais cette passion lui coûta la vie, le 19 juin 1986, percuté par un camion - il ne roulait qu'à 55 km/h. Une mort cruellement cynique pour l'un des comiques les plus drôles et les plus appréciés de France. Quelques jours après son décès, son ami Renaud lui dédie une chanson " Putain de camion ". En 1988 sera votée la " loi Coluche " qui permet à un donateur de déduire une partie de son don de ses impôts. Même après sa mort, Coluche n'a pas cessé de faire des vagues dans le système social français. Ah le comique !
  BLUE > HUMOUR > COLUCHE
Affiliation / Publicite
HOROSCOPE - ANTI-KAMASUTRA - JOKE SYSTEM - ARTICULER - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT