Blue - Annuaire gratuit
ANNUAIRE GRATUIT DEPUIS 1996
 
  VOTRE RECHERCHE :
  >>> Référencer votre site <<<
LES THÉMATIQUES DE BLUE
> Actualités (Télé, presse, radios ...)

> Argent / Finance (Banques, crédits...)

> Art (Histoire de l'art et actualités)

> Charme (Attention, +18 ans)

> Cinema (Actu, bandes annonces ...)

> Culture (Livres, éducation, ...)

> Emploi (Trouver un emploi, un stage.)

> Gratuit (Echantillons, cadeaux ...)

> Humour (Blagues & devinettes ...)

> Jeux (Jeux en ligne & consoles)

> Musique (Classique, rock, dance ...)

> Rencontres (Le ou la séduire ...)

> Santé / Forme (Sexualité, régime ...)

> Sites utiles (Boite à outils du web ...)

> Voyage (Destinations de rêves ...)

> Webcams (Un petit peu voyeur ?)

> Webmasters (Gérez votre site web ...)


 
  BLUE > Vidéo > Téléchargements illégaux
Affiliation / Publicite
DOSSIER : Téléchargements illégaux
Téléchargements illégaux Téléchargements illégaux

Le téléchargement consiste en la transmission de données d'un ordinateur à un autre via un canal de transmission, généralement Internet. Ces données peuvent être de bien de diverses natures : documents, logiciels, images, vidéos, photos, images, musique...

Né avec le Web, il a rapidement pris une ampleur telle qu'il a fallu le réglementer afin de préserver les droits d'auteur, le droit à l'image, les ouvres culturelles que certains n'avaient aucun scrupule à s'approprier. Car le net offre de nombreuses possibilités : regarder des films sans payer, écouter de la musique sans acheter de CD, lire un livre trouvé sur le net, visiter un musée sans ticket d'entrée et bien d'autres gratuités qui ont fait du web un gros catalogue culturel où tout le monde peut piocher à loisir et à moindre coût. Voilà qui a de quoi faire grincer des dents les gros distributeurs, maisons de disque, producteurs de films, etc. D'autant que la plupart de ces téléchargements se font illégalement, sans l'accord du propriétaire ou de l'artiste, et sans leur reverser le moindre cent. Ces derniers se trouvent donc amputés d'une large partie de leurs revenus, sans compter qu'ils ne maîtrisent plus leur image ; leurs ouvres pouvant se retrouver détournées, modifiées...

Les professionnels du cinéma, de la musique, de la culture, se sont donc érigés contre ces pratiques, réclamant une réglementation stricte, un encadrement des structures de téléchargement en les rendant payants selon les cas, de manière à en dissuader la propagation excessive et en réprimandant ceux qui les outrepassent. Toute personne qui outrepasse ces règles est désormais qualifiée de piratage et encours des sanctions, même si, dans la réalité et à l'échelle planétaire, il est très difficile de contrôler l'ensemble des internautes et utilisateurs.

En France, la haute autorité pour la diffusion des ouvres et leur protection sur internet se nomme Hadopi . Cet organisme qui gère le vaste problème des téléchargements s'attire toutefois les foudres des consommateurs, de plus en plus économes sur leur manière de se cultiver, qui comptent bien profiter du progrès et des performances du net au moindre coût possible. Pour épingler les internautes en faute, des serveurs-espions sont donc placés un peu partout, mais surtout sur les plateformes bien connues de téléchargement, tel « eMule », « You tube », par exemple. L'individu pris en flagrant délit de téléchargement illégal est aussitôt identifié par le CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée), qui récupère son adresse IP (numéro d'identification d'une connexion Internet), la transmet à Hadopi, qui lui envoie un courrier électronique le mettant en garde et lui demandant de se justifier face au constat de téléchargement illicite. Si le premier contact est généralement une mise en garde, les suivants peuvent être plus lourds de conséquences. En effet, si vous êtes repérés, attention ! Vous risquez jusqu'à 300.000 euros d'amende, la suspension de votre droit à vous connecter pendant un an, ainsi qu'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 3 ans.

Même si la lutte se renforce sur tous les continents et que les pays arrivent à la mener de plus en plus conjointement, les mailles du filet demeure relativement lâches et les téléchargements illégaux encore trop fréquents. Alors, il est vrai qu'en tant que consommateur, vous regardez votre porte-monnaie, mais mettez-vous à la place des acteurs, chanteurs, photographes, auteurs et autres artistes qui se voient dépouillés de leur travail, de leur argent. Tâchez donc de contribuer à la cause culturelle de la planète en réglant une misère finalement, qui vous laissera le droit de télécharger et de vous approprier en toute quiétude, un instant de cinéma, une interprétation majestueuse ou toute autre ouvre artistique.
  BLUE > Vidéo > Téléchargements illégaux
Affiliation / Publicite
JEUX VIDEOS - JEU VIDEO - COPYRIGHT © ANNUAIRE GRATUIT